Taille des textes :


Impression


Votre enfant est hospitalisé

 

enfant_hospitalise_0_0_0.jpg

Admission des mineurs

L’admission d’un mineur est prononcée par le directeur de l’hôpital, sur avis d’un médecin ou d’un interne de l’établissement, à la demande d’une personne exerçant l’autorité parentale (père, mère ou tuteur) ou de l’autorité judiciaire, munie du certificat du médecin traitant ou du médecin appartenant au service de consultation de l'établissement attestant la nécessité du traitement hospitalier.

Pour les actes usuels (actes de la vie quotidienne sans gravité, prescriptions ou gestes de soin qui n’exposent pas le malade à un danger particulier, tels que vaccinations, blessures superficielles, poursuite d’un traitement) : chacun des parents est réputé agir avec l’accord de l’autre à l’égard du tiers de bonne foi. Le médecin peut se contenter du consentement d’un seul des deux parents, à moins qu’il n’ait connaissance de l’opposition de l’autre parent sur l’acte en cause.

Pour les actes non usuels (par exemple hospitalisation prolongée, traitement comportant des effets secondaires ou ayant des conséquences invalidantes, actes invasifs comme une anesthésie ou une opération chirurgicale) : l’autorisation des deux titulaires de l’autorité parentale est nécessaire, même en cas de séparation.

En cas d'urgence, toutes mesures utiles doivent être prises pour que les personnes exerçant l’autorité parentale sur le mineur soient prévenues. Si elles ne peuvent pas être jointes, l'intervention chirurgicale peut être réalisée, sous réserve du respect de certaines formalités.

Refus des parents ou impossibilité de recueillir leur consentement

Hors cas d’urgence, il ne peut être procédé à aucune intervention chirurgicale. Si la santé ou l’intégrité corporelle du mineur sont compromises, le ministère public pourra être saisi par le praticien chef de pôle pour provoquer les mesures d'assistance éducative lui permettant de donner les soins qui s'imposent.

En cas d’urgence, si l’intégrité corporelle ou la vie du mineur sont compromises, le médecin peut prendre la décision d’intervenir. Le directeur doit, sur avis du médecin, saisir le juge des enfants et/ou le procureur de la République en vue de la mise en place d’une mesure d’assistance éducative.

Visites

Pour les parents : les visites sont libres.
Pour le reste de la famille (fratrie, oncle, tante, etc.) : les visites sont autorisées de 13h00 à 20h00.
La visite des enfants de moins de 12 ans n’est pas admise en raison des risques infectieux.
Pour visiter les nouveau-nés : l’accord des parents est obligatoire et les visites sont limitées à deux personnes au maximum en même temps.

Repas

Vous pouvez demander à prendre un repas avec votre enfant (à commander dès votre arrivée auprès de l’équipe soignante). Ce repas vous sera facturé.

Vous avez également accès au self d’AUBAN-MOËT. Il convient de retirer un badge auprès de l’accueil de la Direction des ressources humaines (bâtiment Direction, 1er étage) ou auprès du Bureau des Admissions. Le repas est facturé 8 euros.

Hébergement

AUBAN-MOËT vous offre plusieurs possibilités pour rester auprès de votre enfant :

  • Selon les possibilités d’accueil et après avis médical, le parent accompagnant peut disposer d’un lit au sein du service ; renseignez-vous auprès de l’équipe soignante.
  • Vous avez un accès privilégié au logement d’accueil « La Fée » située dans un pavillon au sein d’AUBAN-MOËT ; pour plus d’information cliquez ici.

Trouver un spécialiste

AUBAN-MOËT, l'hôpital proche de vous

 


Adresse

AUBAN-MOËT
137 rue de l'hôpital Auban-Moët
BP 137 - 51205 Epernay cedex

Contactez-nous
Contactez le webmestre

Voir le plan d'accès

Tél. 03 26 58 70 00
Fax 03 26 58 71 71